Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album

Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album

Que le spectacle commence (en version originale : Once More, with Feeling) est le 7e épisode de la saison 6 de la série télévisée Buffy contre les vampires. Cet épisode est d'abord connu pour être musical, à la fois hommage et parodie des comédies musicales hollywoodiennes. Un démon, interprété par Hinton Battle, légende vivante de Broadway, contraint les personnages à chanter et danser. L'épisode est réalisé et mis en scène par le créateur de la série, Joss Whedon, qui a aussi composé et écrit les chansons. À ce titre, il fait partie des épisodes remarquables de la série. Sur le plan narratif, Que le spectacle commence noue ou dénoue de nombreuses intrigues importantes : Buffy et Spike, qui se sont beaucoup rapprochés dans les épisodes précédents, entament une liaison ; Tara découvre que Willow l'a manipulée en se servant de la magie ; Alex et Anya éprouvent des doutes sur leur mariage à venir ; Giles se décide à quitter Sunnydale. Pour toutes ces raisons, il s'agit d'un des épisodes les plus connus, au-delà du cercle des fans.

La bande son de cet épisode est disponible en CD, sorti sous le label Rounder Records le 24 septembre 2002. Il contient tous les morceaux de l’épisode, ainsi que quelques pistes supplémentaires d’épisodes antérieurs parmi les plus populaires. On y entend aussi une démo de la chanson Something to Sing About, chantée par Kai Cole, l'épouse de Joss Whedon. Le site All Music donne à l'album une note de cinq étoiles sur cinq, indiquant qu'il est non seulement « indispensable à tout fan de la série mais qu'il ne déparerait pas la collection musicale de n'importe qui d'autre » et louant les performances d'Amber Benson, James Marsters et Anthony Stewart Head.

Céline, administratrice de Smg-Design.

Images issues de l'album

Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Sarah Michelle Gellar & Once More, With Feeling : Original Cast Album
Image 1 : Script de l'épisode Once More With Feeling / Image 2 : Affiche promotionnelle de la chaine UPNImage 1 : Script de l'épisode Once More With Feeling / Image 2 : Affiche promotionnelle de la chaine UPN

Image 1 : Script de l'épisode Once More With Feeling / Image 2 : Affiche promotionnelle de la chaine UPN

Résumé :

L'épisode s'ouvre, sans séquence préalable, par un générique dont les images et l'orchestration ont été modifiées pour l'occasion. Le soir d'une journée comme les autres, alors qu'elle patrouille, Buffy se met à chanter le sentiment de détachement qu'elle éprouve à l'égard de l'existence, et les démons qu'elle rencontre et combat lui répondent également en chanson. Le lendemain matin, la Tueuse et ses amis se rendent compte que chacun d'entre eux a chanté et dansé la veille au soir. Ils font, ensemble et en chantant, des suppositions sur les causes de cette situation. Passages musicaux et dialogues s'alternent, sans que les personnages ne maîtrisent quoi que ce soit. Toute la ville de Sunnydale est atteinte : ainsi, Buffy découvre des citoyens chantant car un nettoyeur à sec a réussi à enlever une tache de moutarde.
L'envoûtement contraint chacun non seulement à chanter, mais aussi à révéler ses véritables sentiments. Alex et Anya expriment leurs doutes quant à leur mariage. Spike avoue, contre son gré, son amour torturé pour Buffy. Tara, elle, exprime sa passion pour Willow, jusqu'à ce qu'elle découvre, un peu plus tard dans l'épisode, le sort jeté par sa compagne à la fin de l'épisode précédent, sortilège destiné à lui faire oublier leur dispute. Giles se résout quant à lui à abandonner Buffy, car il estime être moins une aide qu'une entrave pour l'épanouissement de la jeune femme qui se repose trop sur lui.
Entre-temps, nous avons fait connaissance avec le responsable de la situation, un démon appelé Sweet. Une de ses victimes prend feu, en dansant frénétiquement, sans pouvoir contrôler ses mouvements. Sweet fait kidnapper Dawn par ses acolytes, car il soupçonne à tort que c'est la jeune fille qui l'a invoqué. Il veut faire d'elle sa reine et la ramener en enfer. Buffy part l'affronter au Bronze et, après quelques moments d’hésitation, Giles, Willow et les autres décident d’aller l’aider. Buffy révèle au cours de l'affrontement et de son dernier solo que ses amis, en la ressuscitant, l'ont tirée du paradis alors qu'ils pensaient la sauver de l'enfer. Elle n'a plus goût à la vie, n'a plus « rien à chanter ». Elle s'apprête à s'enflammer en dansant quand Spike l'arrête, et réussit à la convaincre de continuer à vivre.
Vaincu, Sweet repart en enfer, après avoir refusé qu'Alex, qui s'avère être le véritable responsable de l'invocation, ne devienne sa « reine ». Les membres du gang chantent une dernière chanson en se demandant ce qu’ils vont faire maintenant que leurs secrets sont révélés. Spike et Buffy s'arrêtent de chanter avant les autres, sortent du Bronze et s'embrassent sur les notes finales.

Production :

Si Joss Whedon affirme avoir toujours rêvé, depuis le début de la série, de pouvoir écrire un épisode musical, l'idée ne lui est venue sérieusement que lors de la saison 5, quand il a commencé à organiser chez lui des séances de lecture avec certains acteurs de la série et que l'une d'elles s'est brusquement transformée en concert improvisé. Il a alors voulu profiter du talent de certains de ses acteurs dans le domaine musical, James Marsters et Anthony Stewart Head étant tous deux des chanteurs confirmés ayant eu leurs propres groupes et Amber Benson ayant fait preuve de son talent de chanteuse, pour mettre son projet à exécution.
Le créateur de la série prétend par ailleurs n'avoir eu aucune idée de la façon de procéder pour réaliser un musical, n'ayant jamais composé d'œuvre musicale auparavant. Il a néanmoins profité de l'intervalle entre la fin de la saison 5 et le début de la saison 6 de la série pour écrire les textes et composer les musiques, en collaboration avec Christophe Beck, de toutes les chansons de l'épisode en tenant compte des désirs de chacun. Ainsi, Alyson Hannigan, qui déteste sa voix quand elle chante, n'a que très peu de lignes à chanter alors que Michelle Trachtenberg a insisté pour avoir peu de chant mais beaucoup de danse. Whedon est un admirateur de Stephen Sondheim et s'est beaucoup inspiré de ses comédies musicales pour composer les chansons, particulièrement celles de la fin de l'épisode.
Les acteurs ont ensuite enregistré leurs chansons en studio, après trois mois d'entraînement au chant, et se sont exercés intensivement pour leurs chorégraphies avant de commencer le tournage de l'épisode. Whedon affirme que celle qui l'a le plus surpris et impressionné est Emma Caulfield, qui est une danseuse de formation.

L'épisode se construit sur de nombreuses références à des événements de la série, créant ainsi une unité. Dans la chanson I've Got a Theory, la théorie de Willow sur les événements est que le responsable en est « un petit enfant rêvant de chansons nous enfermant dans ce mauvais cauchemar », ce qui est une description de l'épisode Billy. Toujours dans la même chanson, Anya se lance dans un solo sur les lapins (Bunnies) où se confirme sa phobie de ces animaux déjà évoquée plusieurs fois depuis l'épisode Le Démon d'Halloween. Buffy, quant à elle, mentionne le fait qu'elle soit "morte deux fois", une fois dans Le Manuscrit, et une autre dans L'Apocalypse. Dans la version originale de I'll Never Tell, Anya fait une référence (qui est absente de la version française) à la syphilis qu'a contractée Alex lors de l'épisode L'Esprit vengeur. À la fin de la chanson Something to Sing About, Dawn proclame que « la chose la plus difficile en ce monde, c'est d'y vivre », soit exactement la même phrase que lui a dite Buffy avant de se sacrifier dans l'épisode L'Apocalypse.
Par ailleurs, lors de la saison suivante, dans l'épisode Crise d'identité, on découvre lors d'un flash-back une chanson inédite interprétée par Emma Caulfield, que Joss Whedon a écrite spécialement pour l'occasion, et qui se situe durant les événements de Que le spectacle commence.

Cet épisode comporte plusieurs clins d'œil à des films, notamment musicaux, et à la culture populaire. Ainsi, la phrase d'Anya « Regarde-moi, je danse » pendant I'll Never Tell fait référence à une phrase semblable du film musical Escale à Hollywood, et le fou rire d'Alex et Anya à la fin de cette même chanson renvoie à celui de Chantons sous la pluie à la fin de la chanson Good Morning. La référence à « un orchestre de 76 trombones » faite par Spike à la fin de l'épisode est issue de The Music Man, et la phrase d'Alex « Tu respectes le pain au lait et tu domptes le beignet » (Respect the cruller. And tame the donut. dans la version originale) est un clin d'œil à une phrase semblable, mais beaucoup plus crue, prononcée par Tom Cruise dans Magnolia. La métaphore, devenue réalité, de personne « brûlant de chanter » et trouvant la mort par combustion spontanée, évoque à Rhonda Wilcox le roman La Maison d'Âpre-Vent (Bleak House), de Charles Dickens, dans lequel un personnage meurt de la même façon en punition de ses tromperies. Enfin, quand un acolyte de Sweet, au masque de marionnette, échappe à Spike, celui-ci fait référence à Pinocchio.

Le démon Sweet :

Sweet, interprété par Hinton Battle, est le « méchant de l'épisode ». À son propos, Whedon souligne que, contrairement à la majorité des autres démons qui n'apparaissent qu'une seule fois, il ne meurt pas à la fin mais, au contraire, se volatilise tout en laissant planer une présence menaçante. Pour Joss Whedon, on ne peut le tuer car il est l'incarnation de la comédie musicale et, tout comme on ne peut défaire ce qu'il a fait, on ne peut supprimer ce qu'il représente.
Pour Jeffrey Middents, le style de la chanson du démon (le jazz) et son costume le codent comme afro-américain. Selon lui, Sweet marque l'introduction de véritables personnages de couleur dans la série. Contrairement aux précédents, tels que Kendraou Mister Trick, il n'est pas tué mais parvient à vaincre tous les personnages en les forçant à chanter et à révéler leurs secrets, même après sa disparition.

Statut particulier de l'épisode :

Que le spectacle commence est le deuxième épisode favori de Joss Whedon (après Innocence), et il est généralement considéré par les fans comme l'un des meilleurs épisodes de Buffy contre les vampires, les téléspectateurs l'ayant d'ailleurs classé à la première place des meilleurs épisodes de la série lors d'un sondage organisé en 2012 par la chaîne Syfy. La rédaction d'Entertainment Weekly le classe à la 6e place des meilleurs épisodes des séries de Whedon, avec en commentaire : « Une heure de télévision mélodieuse si totalement satisfaisante que nous ne pouvons pas tout à fait encore croire que Whedon était capable de se le permettre. Mais nous sommes électrisés qu'il ait réussi son coup ». Jonathan V. Last, écrivant pour The Weekly Standard, le classe à la 2e place des meilleurs épisodes de la série, affirmant qu'il est « aussi triomphal qu'audacieux ». Samuel Roberts, du magazine SciFiNow, le classe à la première place des meilleurs épisodes de la série, soulignant que « tous les numéros musicaux sont parfaits » et que l'épisode « résume toute la créativité » de la série. Brian Ford Sullivan, du Futon Critic, le classe à la 3e place des meilleurs épisodes de séries télévisées de 2001, évoquant le « travail stupéfiant » de cet épisode spécial qui « trouve un moyen de faire tomber tous les dominos mis en place les semaines précédentes d'une façon qui vous persuade que c'était la conclusion logique et qu'il n'y avait pas d'autre manière de raconter l'histoire ».
Plusieurs critiques de la presse écrite ont loué les qualités de l'épisode. Jonathan Bernstein, de The Observer, écrit que l'épisode est une réussite à tous les niveaux et « une surprenante démonstration que Joss Whedon a un talent pour les paroles de chansons et les mélodies égal à celui qu'il a démontré durant six saisons pour les dialogues, les personnages et les rebondissements ». Randy Johnston, du Herald Sun, s'enthousiasme que « tant de choses dans cet épisode merveilleusement culotté prouve que la série peut prendre n'importe quelle direction et réussir malgré tout ». Scott Feschuk, du National Post, évoque « un mélange rare entre une narration astucieuse et un divertissement flamboyant, une production capable de procurer aux téléspectateurs un ravissement stupéfait et de leur mettre les larmes aux yeux ». Vinay Menon, du Toronto Star, estime que l'épisode « est original, profondément touchant et, finalement, transcendantal. Pour parler simplement, c'est de la télévision à son meilleur niveau ». Et pour Connie Ogle, du Miami Herald, « Que le spectacle commence est de la télévision d'un genre différent, quelque chose qui survient une fois dans une vie » et « devrait être célébré ». Selon Martin Winckler, les spécificités de cet épisode et de Un silence de mort en font deux épisodes « renommés au-delà du cercle (très large) des admirateurs de la série. »
En 2004, un spectacle musical reprenant les chansons de l'épisode a été créé à Boston par Clinton McClung et il a connu un tel succès qu'une tournée a ensuite été organisée à travers les États-Unis. C'est par ailleurs le seul épisode de la série à être sorti en DVD de façon individuelle.

La principale caractéristique de cet épisode est qu'il s'agit d'une comédie musicale. Sur les 48 minutes que dure l'épisode, 36 minutes sont composées de scènes de chants ou de danses. La durée elle-même de l'épisode est d'ailleurs inhabituelle (c'est l'épisode le plus long de toute la série), Joss Whedon n'ayant pu se résoudre à couper des scènes et s'étant vu accorder le droit de dépasser la durée standard d'un épisode par la chaîne UPN.
Conformément à la tradition des musicals, la musique et la danse permettent à chacun d'exprimer émotions et sentiments intimes. Mais la musique permet aussi de faire passer auprès du spectateur un discours « qui, dans le dialogue courant, serait maladroit parce que trop explicatif ou trop direct ». La convention de la comédie musicale, une des plus artificielles qui soit, permet ainsi de rendre naturelle l'expression des états d'âme des personnages. Pour Cynthea Masson, les personnages ne révèlent pas leurs véritables secrets à travers les chansons, mais les laissent transparaître dans les questions rhétoriques qu'ils posent.
L'univers de la comédie musicale contamine jusqu'au traditionnel générique. Que le spectacle commence est le seul épisode de la série, avec Connivences, dont le titre est présenté à l'écran, et son générique est totalement différent du générique habituel pour plonger directement le téléspectateur dans l'ambiance d'un film musical. Dans le même but de rendre hommage aux films musicaux américains des années 1930 à 1950, Joss Whedon a mis l'accent sur les couleurs vives et a privilégié le tournage de longues scènes avec le moins de raccords possibles. Les typographie, musique et coloration du générique ont d'ailleurs été modifiées, dans un style qui rappelle Ma sorcière bien-aimée. Enfin, le grand The End en lettres rouges à la fin de l'épisode renvoie également à l'âge d'or des films musicaux hollywoodiens que Joss Whedon aime tant.

Sur le plan de la narration, cet épisode tient également une place importante dans la continuité des événements, car le sortilège qui force les personnages à s'exprimer en chansons les pousse également à exposer la vérité toute nue, y compris pour se l'avouer à eux-mêmes. Buffy et Spike s'embrassent pour la première fois (de leur plein gré) et débutent ainsi une liaison qui constitue l'un des arcs principaux de la saison. Le reste du Scooby-Gang découvre enfin, avec consternation, qu'en ressuscitant Buffy ils l'ont tirée non pas d'une dimension infernale mais du Paradis. Le départ de Giles pour l'Angleterre, pour éviter que Buffy ne se repose continuellement sur lui, ainsi que la rupture imminente entre Willow et Tara, à cause de l'utilisation abusive de la magie par Willow, y sont préfigurés. Enfin, les doutes d'Alex et Anya au sujet de leur couple sont évoqués au grand jour et finiront par éclater lors de leur mariage.
L'originalité formelle n'empêche donc pas, au contraire, l'intégration dans la série : « c'est ce qui nous permet de considérer Hush et Once More With Feeling (Que le spectacle commence) non comme des événements à part au sein d'une série, mais bien comme une partie constituante d'un ensemble complexe. Ces deux épisodes sont au service d'une œuvre cohérente, ambitieuse et maîtrisée. Ils montrent avec éclat ce que la télévision peut offrir de meilleur, quand l'imagination et le talent ont la possibilité de s'y épanouir. »

Que le spectacle commence a été nommé au Prix Hugo 2002 dans la catégorie Best Dramatic Presentation. Il était le seul épisode de série télévisée nommé aux côtés des films Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau (qui a remporté le prix), Shrek, Harry Potter à l'école des sorciers et Monstres et Cie. D'ailleurs, une catégorie spéciale pour les courts-métrages et épisodes de séries télévisées a été créée l'année suivante. L'épisode a également été nommé au Prix Nebula 2003 dans la catégorie du meilleur script.

Analyse des morceaux :

Going through the Motions (Comme une automate)

Dans la grande tradition des longs-métrages de Walt Disney, la chanson d'ouverture offre à l'héroïne l'occasion de dire ce qui manque à sa vie et les désirs qu'elle éprouve. Joss Whedonla compare à Partir là-bas dans La Petite Sirène ou Belle dans La Belle et la Bête et cite l'influence qu'ont eu sur lui les compositions d'Howard Ashman et Alan Menken. Sarah Michelle Gellar y chante la difficulté qu'elle éprouve à vivre depuis que ses amis l'ont ramenée du Paradis. La chanson introduit ainsi l'état émotionnel du personnage, qui éprouve l'impression de jouer un rôle. Ce sentiment est à rapprocher de la relation entre le personnage et l'actrice qui l'incarne, indiquant au public l'étrangeté du format musical.
Télérama évoque à propos de ce morceau un « grand prix du comique de situation le mieux assumé : il faut voir (Buffy) chantonner un refrain existentiel au beau milieu d'un cimetière en dégommant machinalement une flopée de démons ». Le magazine pointe ainsi le mélange des genres constitutif de la série. On remarque aussi que ce solo se déroule dans le contexte d'une « scène inaugurale presque rituelle de nombreux épisodes» : le combat contre les démons dans un cimetière. Pour Rhonda Wilcox, il s'agit de la chanson « anti-Disney », l'héroïne ne chantant pas avec des oiseaux ou des souris mais des monstres, ignorant totalement son beau prince charmant et finissant sa chanson dans une explosion non pas d'étoiles, mais de poussière de vampire.


I've Got a Theory (Moi j'ai une théorie)

La première chanson de groupe, mêle des éléments de comédie musicale traditionnelle, de musique pop et même de heavy metal (lors du solo d'Emma Caulfield, Bunnies). Elle a un rôle explicatif pour le téléspectateur en lui montrant que les personnages ne peuvent s'empêcher de chanter, ce qui rend l'épisode musical. Whedon s'est inspiré ici des compositions de Frank Loesser et de Jerry Bock et Sheldon Harnick (Un violon sur le toit). L'unité du scooby-gang, qui collabore pour trouver une solution, est mise en avant.


Under Your Spell (Ton envoûtement)

C'est la ballade romantique de l'épisode et Whedon voulait que ce soit Amber Benson qui la chante car il trouvait que sa voix « extraordinaire » s'y prêtait parfaitement. Le romantisme des paroles et des décors se mêle à l'érotisme du dernier plan suggérant une pratique de sexe oral entre deux femmes. Il s'agit là d'« une des scènes les plus audacieuses de la série ». Comme souvent dans Buffy, la métaphore devient réalité puisque Tara réalise qu'elle est effectivement sous l'effet d'un enchantement de Willow. Pour Wilcox, ce double-sens, ajouté au fait que Willow n'exprime pas son amour et que le dernier vers de la chanson soit coupé, annonce à la fois leur rupture prochaine et la mort de Tara.
Toujours selon Wilcox, Willow ne chante pratiquement pas dans l'épisode afin de ne pas dévoiler l'évolution du personnage vers toujours plus de noirceur. Cela peut aussi être le signe que la force tranquille de Tara est en train de prendre le pas sur les démonstrations de puissance magique tape-à-l'œil de Willow.


I'll Never Tell (Il faut pas le dire)

Ce morceau est un pastiche des films musicaux des années 1930 par sa chorégraphie, les costumes des acteurs et le style très art décode l'appartement d'Alex. Le couple formé par Nicholas Brendon et Emma Caulfield évoque Fred Astaire et Ginger Rogers et la chanson traite des difficultés que l'on éprouve parfois à communiquer dans un couple et des doutes que l'on peut éprouver sur l'avenir en commun. À nouveau, la rupture du couple, qui intervient dans l'épisode La Corde au cou, y est préfigurée par Anya chantant « I've read this tale, there's wedding and betrayal ».
Musicalement, le morceau est influencé par Ira Gershwin, le Charleston et des accords jazzy. C'est la seule chanson de l'épisode dans laquelle les personnages s'adressent directement au public.


Rest in Peace (Reposer en paix)

C'est la chanson rock de l'épisode et il échoit tout naturellement à James Marsters de l'interpréter. Le personnage de celui-ci, Spike, y chante le combat qu'il mène continuellement pour lutter contre les sentiments qu'il éprouve pour Buffy, une situation qu'il ne supporte plus, tout en reniant ce qu'il chante par ses actions. Joss Whedon avoue toutefois que cette chanson n'est pas aussi efficace que ce qu'elle aurait pu être.


What You Feel (Ce que tu veux)

Après la danse de Michelle Trachtenberg qui rappelle Pierre et le Loup, Hinton Battle, qui interprète Sweet, le « méchant » de l'épisode, entre en scène avec la chanson What You Feel, un morceau d'inspiration très blues dans lequel il entraîne Dawn vers plus de maturité et de sensualité. Il lui fait découvrir un côté d'elle qu'elle ignorait dans une ambiance de conte de fées et Hinton Battle y fait aussi admirer sa virtuosité aux claquettes.


Standing (La Pierre du chemin)

C'est la ballade mélancolique de l'épisode et Anthony Stewart Head y chante l'ironie qui veut que, malgré son désir de protéger Buffy, il doit la laisser apprendre par elle-même. Le fait qu'il lui lance des couteaux en chantant illustre cette contradiction, de même que le ralenti sur Sarah Michelle Gellar est présent pour mettre de la distance entre eux. Amber Benson se joint à Anthony Stewart Head pour la fin de ce morceau et tous deux constatent avec douleur que les personnes qu'ils aiment le plus (Buffy et Willow) ne les entendent pas, ce qui préfigure leur départ dans l'épisode suivant. Ils expriment aussi tous deux leur constatation que leur rôle n'est pas estimé à sa juste valeur dans leurs relations respectives. À l'inverse des autres chansons, les vérités énoncées dans celles-ci ne sont pas entendues par les personnes à qui elles s'adressent.


Walk Through the Fire (Marcher dans les flammes)

C'est le cri de ralliement des personnages, quelque part entre Tonight de West Side Story et La Résistance de South Park, le film. Joss Whedon aurait souhaité que le refrain soit plus énergique mais la chanson remplit néanmoins son rôle qui est d'emmener vers le point culminant de l'épisode. Cette chanson « marie le soft rock au chant funèbre » et apporte un sentiment imminent de menace.


Something to Sing About (Donne-moi une vie)

Dans ce dernier solo, Buffy délivre aux autres son message et leur révèle son secret. La Tueuse n'éprouve plus aucun plaisir à l'existence et n'aspire qu'à retrouver le repos et c'est Spike qui va lui amener un message d'espoir, une raison de vivre et de continuer à se battre. Cette chanson résume parfaitement le thème principal de toute la saison 6 qui est que « la vie est le grand méchant » et que l'on doit sans cesse lutter.
Dans cette chanson, Buffy s'adresse directement à la caméra, non pas pour faire partager au spectateur la joie des comédies musicales, mais pour l'inviter à ressentir sa solitude. C'est également l'une des chansons de l'épisode les plus complexes au niveau musical, Buffy changeant de tempo et de hauteur de note au fur et à mesure qu'elle révèle ses secrets. Les changements de tempo de la chanson, qui passe de la ballade rock à l'hymne en passant par la polka punk, est un signe de tout le trouble qui tourmente Buffy.


Where Do We Go from Here ? (Maintenant qu'allons nous faire ?)

Le chœur final permet de faire le point sur les sentiments de chacun et la situation émotionnelle des personnages. C'est une fin ouverte où, après cette victoire au goût amer sur le démon Sweet, tous les personnages principaux se demandent ce qu'ils vont faire maintenant que leurs secrets n'en sont plus. La chanson reprend l'un des thèmes principaux de l'épisode, à savoir la conciliation entre communauté et individualité. Cette tension se ressent dans les couleurs des costumes, chaque personnage portant une couleur différente, les regards qui ne se croisent pas et le vers « understand we'll go hand in hand but walk alone in fear » (« On est bien tous main dans la main mais la peur nous rend solitaires »).
L'épisode se conclut sur une scène entre Buffy et Spike qui reprennent ensemble tout ce qui ne va pas avant de s'embrasser avec passion, car un épisode rendant hommage aux comédies musicales se devait de se terminer sur un baiser final. Toutefois, les dernières paroles chantées annoncent la précarité de la relation entre Buffy et Spike.

Liste des pistes :


1. « Main Theme »

2. « Ouverture / Going Through the Motions » – Gellar

3. « I’ve Got a Theory / Bunnies / If We’re Together » – Benson, Brendon, Caulfield, Gellar, Hannigan, Head

4. « The Mustard » – Fury

5. « Under Your Spell » – Benson

6. « I’ll Never Tell » – Brendon, Caulfield

7. « The Parking Ticket » – Noxon

8. « Rest In Peace » – Marsters

9. « Dawn’s Lament » – Trachtenberg

10. « Dawn’w Ballet »

11. « What You Feel » – Battle, Trachtenberg

12. « Standing » – Head

13. « Under Your Spell / Standing (Reprise) » – Benson, Head

14. « Walk Through the Fire » – Battle, Benson, Brendon, Caulfield, Gellar, Hannigan, Head, Marsters

15. « Something to Sing About » – Gellar

16. « What You Feel (Reprise) » – Battle

17. « Where Do We Go from Here? » – Benson, Brendon, Caulfield, Gellar, Head, Marsters, Trachtenberg

18. « Coda » – Gellar, Marsters

19. « End Credits »

20. « Suite From Restless » – Christophe Beck

21. « Suite From Hush » – Christophe Beck

22. « Sacrifice » – Christophe Beck

23. « Something to Sing About (démo) » – Cole

Sarah Michelle Gellar & Demons:  "Going Through The Motions"
(Buffy, Vampires & Demons)


Buffy:
Every single night
The same arrangement
I go out and fight the fight
Still I always feel the strange estrangement
Nothing here is real nothing here is right

I've been making shows of trading blows 
Just hoping no one knows 
That I've been going through the motions 
Walking through the part 
Nothing seems to penetrate my heart 

I was always brave and kind of righteous
Now I find I'm wavering
Crawl out of your grave
You find this fight just doesn't mean a thing

Vampire:
She ain't got that swing

Buffy:
Thanks for noticing

Vampires & Demon: 
She does pretty well with fiends from Hell
But lately we can tell
That she's just going through the motions
Facing it somehow

Demon:
Facing it somehow

Vampire:
She's not even half the girl she.. Ow

Buffy:
Will I stay this way forever
Sleepwalk through my life's endeavor

Rescape:
How can I repay you

Buffy:
Whatever
I don't wanna be
Going through the motions
Losing all my drive
I can't even see
If this is really me
And I just wanna be
Alive...
Anthony Stewart Head, Nicholas Brendon, Emma Caulfield, Amber Benson, Sarah Michelle Gellar  & Alyson Hannigan: "I've Got A Theory"
(Giles, Alex, Anya, Tara & Willow)


Giles:
I've got a theory
That it's a demon
A dancing demon... nah
something isn't right there

Willow:
I've got a theory
some kid is dreamin'
and we're all stuck inside his wacky broadway nightmare

Alex:
I've got a theory
We should work this out

Tara, Willow, Alex & Anya:
It's getting eerie
What's this cheery singing all about

Alex:
It could be witches, some evil witches,
Which is ridiculous cause witches they were persecuted wicca good and love the earth and women power
And I'll be over here...

Anya:
I've got a theory...
It could be bunnies

Tara:
I've got a th...

Anya:
Bunnies aren't just cute like everybody supposes
They've got their hoppy legs
And twitchy little noses
And what's with all the carrots
What do they need such good eyesight for anyway
Bunnies, Bunnies it must be Bunnies
... Well maybe midgits

Willow:
I've got a theory we should work this fast...

Willow & Giles:
Because it clearly could get serious before it's passed

Tara:
I've got a theory...

Buffy:
It doesn't matter
What can't we face if we're together
What's in this place that we can't weather
Apocalypse, we've all been there
The same old tricks
Why should we care

All:
What can't we do if we gain it
We work it through within a minute
We have to try
We'll pay the price
It's do or die

Buffy:
Hey, I've died twice

All:
What can't we face if we're together
(Giles: What can't we face...)
What's in this place that we can't weather
(Giles: ...If we're together)
There's nothing we can't face

Anya:
...Except for bunnies
David Fury:  "The Mustard"


Man:
They got the mustard out

All:
They got the mustard out
Amber Benson:  "Your Spell"
(Tara)


Tara:
I lived my life in shadow
Never the sun on my face
It didn't seem so sad though
I figured that was my place
Now I'm bathed in light
Something just isn't right
I'm under your spell
How else could it be
Anyone would notice me
It's magic, I can tell
How you've set me free
Brought me out so easily

I saw a world enchanted
Spirits and charms in the air
I always took for granted
I was the only one there
But your power's shown
Brighter than any I've known

I'm under your spell
Nothing I can do
You just took my soul with you
You worked your charm so well
Finally I knew everything I'd dreamed was true
You make me believe

The moon unto the tide
I can feel you inside
I'm under your spell
Surging like the sea
Holding you so helplessly
I break with every swell
Lost in ecstasy
Spread beneath my Willow Tree

You make me complete
You make me complete
You make me complete
You make me
Nicholas Brendon & Emma Caulfield:  "I'll Never Tell"
(Alex & Anya)


Anya:
This is the man that I plan to entangle
Isn't he fine
My claim to fame was to maim and to mangle
Vengeance was mine
But I'm out of the biz
The name I made I'll trade for his
The only trouble is...
I'll never tell

Alex:
She is the one she's such wonderful fun
Such passion and grace
Warm in the night when I'm right in her tight
Embrace
Tight embrace
I'll never let her go
The love we've known can only grow
There's just one thing that..
No
I'll never tell

Anya & Alex:
'Cause there's nothing to tell

Anya: He snores
Alex: She wheezes
Anya: Say "housework," and he freezes
Alex: She eats these Skeezy cheeses that I can't describe
Anya: I talk, he breezes
Alex: She doesn't know what pleases
Anya: His penis got diseases from a chumash tribe

Anya & Alex:
The vibe gets kind of scary

Alex: Like she thinks I'm ordinary
Anya: Like it's all just temporary
Alex: Like her toes are kind of hairy

Anya & Alex:
But it's all very well
'Cause, god knows, I'll never tell

Anya:
When things get rough
He just hides behind his Buffy
Now look, he's getting huffy
'Cause he knows that I know

Alex:
She clings,
She's needy
She's also really greedy
She never...

Anya:
His eyes are beady

Alex:
This is my verse, Hello
She...

Anya:
Look at me! I'm dancin' crazy

Anya & Alex:
You know

Alex:
You're quite the charmer

Anya:
My knight in armour

Alex:
You're the cutest of the scoobies
With your lips as red as rubies
And your firm yet supple...
Tight embrace

Anya:
He's swell

Alex:
She's sweller

Anya:
He'll always be my feller

Alex:
That's why I'll never
Tell her that I'm petrified

Anya:
I've read this tale
There's wedding
Then betrayal
I know there'll come the day
I'll want to run and hide

Anya & Alex:
I lied
I said it's easy
I've tried
But there's these fears I can't quell

Alex:
Is she looking for a pot of gold

Anya:
Will I look good when I've gotten old

Alex:
Will our lives become too stressful
If I'm never that successful

Anya:
When I get so worn and wrinkly
That I look like David Brinkley

Alex:
Am I crazy

Anya:
Am I dreamin'

Alex:
Am I marrying a demon

Anya & Alex:
We could really raise the beam
In makin' marriage a hell
So, thank god, I'll never tell
I swear That I'll never tell

Alex:
My lips
Are sealed

Anya:
I take the fifth

Alex:
Nothing to see
Move it along

Anya & Alex:
I'll never Tell
Marti Noxon:  "The Parking Ticket"


Woman:
I've being having a bad bad day
Come on
Won't you put that pad away 
I'm asking you please no
It isn't right
It isn't fair
There was no parking anywhere
I think that
Hydrant wasn't there
Why can't you let it go
I think I've paid more than my share
I'm just a poor girl going bare
I'm not wearing underwear...
James Marsters:  "Rest In Peace"
(Spike)


Spike : 
I died
Too many years ago
You can make me feel,
like it isn't so
Why you come to be with me
I think I finally know...

You're scared
Ashamed of what you feel
You can't tell the ones you love
You know they couldn't deal
Whisper in a dead man's ear
Doesn't make it real....

That's great...
But I don't wanna play
Being with you touches me
More than I can say
Since I'm only dead to you
I'm saying stay away
And let me rest in peace

Let me rest in peace
Let me get some sleep
Let me take my love and bury it
In a hole 6 foot deep
I lay my body down
But I can't find my sweet release...
Let me rest in peace

You know I'm your willing slave
And you just love to play the part
And you might misbehave
But till you do, I'm telling you
Stop visiting my grave
And let me rest in peace

I know I should go
But I follow you like a man possessed
There's a traitor here beneath my breast
And it hurts me more than you've ever guessed  
If my heart could beat it would break my chest...
But I can see you're unimpressed
So leave me be

Let me rest in peace
let me get some sleep
Let me take my love and bury it
In a hole 6 foot deep
I lay my body down
But I can't find my sweet release
Let me rest in peace
Why won't you let me rest in peace
Michelle Trachtenberg:  "Dawn's Lament"
(Dawn)


Dawn: 
Does anybody even notice?  
Does anybody even care?
Hinton Battle & Michelle Trachtenberg:  "What You Feel"
(Sweet & Dawn)


Sweet:
Why'd you run away?
Don't you like... my style?
Why don't you come and play?
I guarantee you... a great big smile
I come from the imagination
And I'm here strictly by your invocation
So what do you say?
Why don't we dance awhile?

I'm the hottest fiend
I'm the twisted child
When you gotta sing
When you gotta let it out
You call me and I come a-running
I turn the music on, I bring the fun in
Now, we're partying...
That's what it's all about

'Cuz I know, what you feel, girl
I know just what you feel, girl

Dawn:
Oh, so you're like a good demon? Bringing the fun in

Sweet:
All these melodies, they go on too long
Than that energy starts to come on way too strong
All those hearts wide open; that must sting
Plus, some customer just died combusting
That's the penalty when life is but a song  

You brought me down into this town
So, when we blow this scene
Back we will go to my kingdom below and you will be my queen
Cuz I know what you feel, girl

Dawn:
No, you see
You and me Wouldn't be very regal

Sweet:
I'll make it real, girl

Dawn:
What I mean
I'm fifteen
So, this queen thing's illegal

Sweet:
I can bring whole cities to ruin
And still have time to get a soft-shoe in

Dawn: 
Well, that's great
But I'm late
And I'd hate to delay her

Sweet:
Something's cooking, I'm at the griddle
I bought Nero his very first fiddle

Dawn: 
She'll get pissed
If I'm missed
See, my sister's the Slayer...

Sweet:
The Slayer?

Dawn: 
Yuh-huh

Sweet:
Find her
Tell her...tell her everything
Just get her here. I want to see the Slayer burn

Now we're partying
That's what it's all about
Anthony Stewart Head:  "Standing"
(Giles)


Giles:
You're not ready for the world outside
You keep pretending, but you just can't hide
I know I said that I'd
Be standing by your side
But I...
Your path's unbeaten
And it's all uphill
And you can meet it
But you never will
And I'm the reason that you're standing still
But I...

I wish I could say the right words
To lead you through this land
Wish I could play the father
And take you by the hand
Wish I could stay here
But now I understand
I'm standing in the way

The cries around you
You don't hear at all
'Cause you know I'm here
To take that call
So you just lie there when
You should be standing tall
But I...

I wish I could Lay your arms down
And let you rest at last
Wish I could Slay your demons
But now that time has passed
Wish I could stay here 
Your stalwart, standing fast 
But I'm standing in the way 
I'm just standing In the way
Amber Benson & Anthony Stewart Head:  "Under Your Spell & Standing (Reprise)"
(Tara & Giles)


Tara:
I'm under your spell 
God, how can this be
Playing with my memory
You know I've been through hell
Willow, don't you see
There'll be nothing left of me
You made me believe

Giles:
Believe me, I don't wanna go

Tara & Giles: 
And it'll grieve me cause I love you so
We both know

Tara & Giles: 
(G) Wish I could say the right words
(T) Wish I could trust
(G) To lead you
(T) That it was just this once
(G) Through this land
(T) But I must do what I must
(G) Wish I could play the father
(T) I can't adjust to this discust
(G) And take you by the hand
(T) We're done and I just

Tara & Giles:  
Wish I could stay here
Wish I could stay here  
Wish I could stay here  
Wish I could stay...
Sarah Michelle Gellar, James Marsters, Hinton Battle, Anthony Stewart Head, Nicholas Brendon, Emma Caulfield, Amber Benson & Alyson Hannigan:  "Walk Through The Fire"
(Buffy, Spike, Sweet, Giles, Alex, Anya, Tara & Willow)


Buffy:
I touch the fire, and it freezes me
I look into it, and it's black
Why can't I feel
My skin should crack and peel
I want the fire back
Now, through the smoke, she calls to me
To make my way across the plain
To save the day or maybe melt away
I guess it's all the same

So I will walk through the fire
'Cause where else can I turn
I will walk through the fire
And let it...

Spike:
The torch I bear is scorching me
Buffy's laughing, I've no doubt
I hope she fries
I'm free if that bitch dies
I better help her out

Sweet:
'Cause she is drawn to the fire
Some people...

Spike:
She...

Spike & Sweet:
...will never learn

Spike & Sweet:
And she will walk through the fire
And let it...

Giles:
Will this do a thing to change her
Am I leaving dawn in danger
Is my slayer too far gone to care

Alex:
What if Buffy can't defeat it 

Anya:
Beady eyes is right, we're needed
Or we could just sit around and glare

Anya, Giles, Tara, Willow & Alex:
We'll see it through it's what we're
Always here to do
So we will walk through the fir

Buffy & Tara:
(B) So one by one, they turn from me
(B) I guess my friends can't face the cold
(T) What can't we face
(B) But while I froze,
(B) Not one among them knows
(T) If we're together
(B) And never can we talk

Anya:
She came from the grave much graver

Sweet:
So one by one, they come to me

Spike:
First, I'll kill her, then I'll save her

Sweet:
The distant redness as their guide

Tara:
Everything is turning out so wrong

Buffy:
Going through the motions

Sweet:
But what they find

Spike:
No, I'll save her, then I'll kill her

Sweet:
Ain't what they had in mind

Willow:
I think this line's mostly filler

Sweet:
It's what they have inside

Giles:
What's it going to take to strike a spark?

Buffy:
These endless days
Are finally ending in a blaze

Sweet:
She will come to me

Tous:
And we are caught in the fire
The point of no return
So we will
Walk through the fire
And let it burn
Let it burn
Let it burn
And let it burn
Sarah Michelle Gellar & James Marsters:  "Something To Sing About"
(Buffy & Spike)


Buffy:  
Life's a show
And we all play our parts
And when the music starts
We open up our hearts
It's all right
If some things come out wrong
We'll sing a happy song
And you can sing along
Where there's life
There's hope every day's a gift
Wishes can come true
Whistle while you work
So hard all day

To be like other girls
To fit in in this glittering world
Don't give me songs

Don't give me songs
Give me something to sing about
Ah ah ah
Ah ah ah
I need something to sing about
Ah ah ah
Ah ah ah

Life's a song
You don't get to rehearse
And every single verse
Can make it that much worse
Still, my friends Don't know why I ignore
The million things or more
I should be dancing for

All the joy life sends
Family and friends
All the twists
And then knowing that 
It ends Well, that depends 
On if they let you go 
on if they know enough to know 
That when you bow
You leave the cloud

There was no pain
No fear, no doubt
Till they pulled me out
Of heaven
So that's my refrain
I live in Hell
'Cause I've been expelled from Heaven
I think I was in Heaven

So give me something to sing about
Please give me something

Spike:
Life's not a song
Life isn't bliss
Life is just this
It's living
You'll get along
The pain that you feel
Only can heal
By living
Have to go on living so one of us is livin
Hinton Battle:  "What You Feel (Reprise)"
(Sweet)


Sweet:
What a lot of fun
You guys have been real swell
And there's not a one who can say this ended well

All those secrets you've been concealing
Say you're happy now, once more with feeling
Now I gotta run
See you all in Hell!
Sarah Michelle Gellar, James Marsters, Michelle Trachtenberg, Anthony Stewart Head, Nicholas Brendon, Emma Caulfield, Amber Benson & Alyson Hannigan:  "Where Do We Go From Here?"
(Buffy, Spike, Dawn, Giles, Xander, Anya, Tara & Willow)


Dawn:
Where do we go from here?

Buffy & Spike:
Where do we go from here?

Giles:  
The battle's done,
And we kind of won

Giles & Tara:
So we sound our victory cheer 
Where do we go from here?

Anya & Xander
Why is the path unclear
When we know home is near

Tous:
Understand We'll go hand in hand
But we'll walk alone in fear

Giles:
Tell me

Tous:
Where do we go from here?
When does the end appear

Spike:
Heh. Bugger this

Tous:
When do the trumpets cheer?
The curtains close
On a kiss god knows
When we can tell the end is near
Where do we go from her

Buffy:
I touch the fire, and it freezes me

Spike:
I died...

Buffy:
I look into it and it's black

Spike:
...So many years ago

Buffy:
This isn't real
But I just wanna...

Spike:  
You can make me...

Buffy & Spike:
...Feel

Tous:
Where do we go from here?
Kai Cole & Joss Whedon:  "Something To Sing About"


Kai Cole:  
Life's a show
And we all play our parts
And when the music starts
We open up our hearts
It's all right
If some things come out wrong
We'll sing a happy song
And you can sing along
Where there's life
There's hope every day's a gift
Wishes can come true
Whistle while you work
So hard all day

To be like other girls
To fit in in this glittering world
Don't give me songs

Don't give me songs
Give me something to sing about
Ah ah ah
Ah ah ah
I need something to sing about
Ah ah ah
Ah ah ah

Life's a song
You don't get to rehearse
And every single verse
Can make it that much worse
Still, my friends Don't know why I ignore
The million things or more
I should be dancing for

All the joy life sends
Family and friends
All the twists
And then knowing that 
It ends Well, that depends 
On if they let you go 
on if they know enough to know 
That when you bow
You leave the cloud

There was no pain
No fear, no doubt
Till they pulled me out
Of heaven
So that's my refrain
I live in Hell
'Cause I've been expelled from Heaven
I think I was in Heaven

So give me something to sing about
Please give me something

Joss Whedon:
Life's not a song
Life isn't bliss
Life is just this
It's living
You'll get along
The pain that you feel
Only can heal
By living
Have to go on living so one of us is livin

Quelques vidéos pour vous faire rêver :

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article