Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview de Sarah lors de la campagne Sound of Pertussis

Interview de Sarah lors de la campagne Sound of Pertussis

Sarah a donné une nouvelle interview au site iVillage à l’occasion de sa campagne pour Sounds of Pertussis ! l’actrice y parle de l’importance du vaccin pour les enfants, et de princesses…
Ca pourrait ne pas vous surprendre de savoir que Sarah, l’icône du Girl Power avec son rôle dans Buffy The Vampire Slayer, n’est pas fan des princesses. Pourtant, sa fille Charlotte, 3 ans, elle l’est. On a parlé avec Gellar, qui est aussi maman d’un petit Rocky, 8 mois, à propos d’élever une fille forte, comment elle et son mari élèvent leurs deux enfants et son engagement envers Sounds of Pertussis, une campagne pour éduquer les parents concernant le traitement de la coqueluche.
Sounds of Pertussis explique que les enfants ainsi que les parents doivent être vaccinés pour protéger les bébés.

Comment gérez-vous vos enfants quand ils doivent se faire vacciner?

J’ai deux enfants et nous sommes tous vaccinés. J’adorerai pouvoir dire que j’y ai aussi envoyé mon mari, mais on sait tous que ça n’est pas vrai! On a eu la seconde session de vaccins pour mon fils, et il était tellement énervé contre le docteur qu’il n’a pas senti la piqure. Avec ma fille on lit des livres et on parle du fait que de tomber malade est pire que le vaccin. On ne donne pas de sucrerie après le vaccin — la récompense c’est de ne pas tomber malade.
Vous êtes une icône du Girl Power à l’écran. Cela joue sur votre façon d’éduquer votre fille ? Avoir une bonne image de soi et avoir confiance en soi est ce que je veux apporter à mes enfants. Charlotte est dans sa phase princesse; Je crois qu’est le terme clinique. Je croyais y avoir échappé mais d’un coup elle est arrivée. Ma prochaine campagne sera sans doute pour un vaccin contre ces phases de princesse! Mais elle adore le film Raiponce, que j’aime également car le personnage prend ses propres décisions, et il n’y a pas de mauvais message là dedans.

Quelle est votre politique concernant ce que vous laissez vos enfants regarder?

Je ne laisse pas mes enfants regarder quoique ce soit avant de l’avoir vu moi-même, que ce soit un livre ou à la TV. Quelqu’un pourrait leur donner un livre et en plein milieu, et là vous réalisez que le poisson (ou personnage pour enfant) meurt! C’est la chose la plus importante, de tout voir à l’avance.
Rocky est un beau nom pour un garçon. Il y a une histoire derrière ce dernier? On l’a trouvé en lisant un livre de prénoms pour bébés. J’aurai aimé pouvoir dire qu’il y a une belle histoire derrière ce prénom, mais on l’a juste trouvé et aimé.

Êtes vous l’une de ces femmes qui adore être enceinte?

J’adore être enceinte sur le plan qu’il y a un bébé qui grandit à l’intérieur de vous. Y avait-il des périodes moins fun? Oui. Personne n’aime les nausées matinales. Mais j’aime les crackers et les pâtes.

Et comment ça se passe avec le bébé n°2?

C’est tellement différent. Je n’aime pas donner de conseils, mais le conseil que je donnerai serait de se fier à son instinct. La seconde fois, vous aurez plus confiance te n’aurez plus peur de casser votre bébé, vous serez moins stressé.

Quels genre de parents êtes-vous, vous et votre mari? Strictes?

On est partenaires et c’est comme ça que l’on voit l’éducation d’un enfant. On prend les décisions que nous pensons être les meilleures pour nos enfants. On est probablement plutôt du côté des parents strictes. Nos enfants sont au lit tous les soirs à 19h30.

Votre façon de voir votre carrière a-t-elle changé depuis que vous avez des enfants? Avez-vous du mal à jongler entre les deux?

Évidemment que ça change drastiquement quand vous avez des enfants car à tous moments de la journée vous pensez à eux. Si je pouvais faire les choses à ma façon, je ne travaillerai pas du tout et je resterai juste à la maison avec mes enfants. Mais ça n’est pas ma réalité. J’ai tellement de respect pour les gens qui voyagent autour du monde, mais pour moi je veux pouvoir travailler à Los Angeles où je peux rentrer à la maison tous les soirs pour rejoindre mes enfants.

Que pouvez-vous nous dire concernant ‘The Crazy Ones’?

C’est fait par E. Kelley, avec Robin Williams — deux des meilleurs dans leurs milieux. Oubliez le fait que Robin Williams est une légende et l’une des personnes les plus drôles que j’ai jamais rencontré. Il se soucie de ma famille, et il veut que je rentre plus tôt pour rejoindre mes enfants. Un soir ou j’étais assez stressée et voulais rentrer, il m’a dit de rentrer, qu’il pouvait finir sans moi.

Vous obtenez quelque chose pour vous avec votre travail?

J’aime à dire que je travaille pour tout le reste!

Céline, administratrice de Smg-Design

Source: ivillage.com / Traduction @ Smg-france.net

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article