Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview de Sarah pour le ‘The Sydney Morning Herald’

Interview de Sarah pour le ‘The Sydney Morning Herald’

Si Buffy était la tueuse de vampires, alors Sarah Michelle Gellar est la reine des réseaux sociaux. Gellar, la femme qui a rendu les vampires célèbres dans les années 90’, au moins en les tuant, est aussi intelligente que son alter-ego. L’actrice de 37 ans de cette série culte est toute aussi vive d’esprit que son personnage l’était à l’écran. « Question suivante », elle demande après lui avoir demandé si elle était passée à l’acte et avait annulé son abonnement au magazine Vogue après avoir tweeté qu’elle le ferait après que le magazine ait publié son numéro d’Avril avec la star de Télé-réalité Kim Kardashian et Kanye West en couverture. « Et bien… j’imagine que je vais annuler mon abonnement à Vogue. Qui est avec moi ??? », elle tweeta à propos de la couverture du mois d’Avril, avec écrit « #LeCoupleDontToutLeMondeParle ». Tout à son honneur, elle n’a pas supprimé son tweet. Il ne faut juste pas lui poser de question à propos du tweet.
Alors que beaucoup, dont le meilleur ami de Kim Kardashian (le publiciste Jonathan Cheban), ont critiqué l’actrice pour son commentaire sarcastique, les 367,000 followers de Sarah l’ont soutenue, surtout ceux qui sont assez âgés pour se souvenir qu’elle était à une époque la moitié du couple dont tout le monde parlait quand elle épousa son mari Freddie Prinze Jr.
Après la fin de Buffy après 7 saisons à succès en 2003, Gellar s’est concentrée sur ses deux enfants tout en incarnant plusieurs rôles à la TV et faisant des doublages pour des films d’animation. Son dernier projet, The Crazy Ones, dans lequel elle jouait aux côtés de Robin Williams, a été annulé avant sa mort en Aout.
« Il est incroyable, il est tout ce que l’on pourrait espérer et bien plus », dit-elle les larmes aux yeux. Pour les grands fans du rôle qui l’a fait connaitre, il y a une toute petite chance qu’elle y retourne, mais pas sous la forme d’un film. « Je pense que les gens ont tendance à oublier que Buffy était un film et au final, ça ne marchait pas sous ce format. C’est une histoire qui est mieux racontée dans un format artistique, ou l’on a le temps d’étirer l’histoire. Je pense que ça serait très difficile de compresser tout ça en un seul film. Et de penser à tout ce temps que l’on a passé a prouver que la série était différente du film pour ensuite retourner en arrière, je pense que ça serait inquiétant. »

Céline, administratrice de Smg-Design

Source: smh.com.au / Traduction @ Smg-France.net

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article